Les tigres sont élevés dans le but de faire d'être utilisés comme marchandise

LES TIGRES DE « SECONDE ZONE » en europe

Un rapport de QUATRE PATTES documente le nombre de tigres captifs en Europe et le trafic qui en découle

27.2.2020

Alors que l'UE joue un rôle de premier plan au niveau international dans la lutte contre le trafic d'espèces sauvages et qu'elle finance même des initiatives visant à lutter contre le commerce illégal d'espèces sauvages, elle continue de se heurter à un manque de réglementation efficace concernant le commerce et l'utilisation des tigres pour les entreprises commerciales sur son propre territoire.

Sans un enregistrement efficace du nombre de tigres captifs dans les États membres de l'UE et un contrôle du commerce au sein de l'UE, les cas de commerce illégal continueront à se multiplier.

Remarque : Toute publicité pouvant apparaître lors du visionnage de cette vidéo n’a aucun lien avec QUATRE PATTES. Nous n’assumons aucune responsabilité pour ce contenu.

S'attaquer au problème

QUATRE PATTESs'est donnée pour mission de contacter les autorités de 28 États membres et de 8 pays voisins et de découvrir, grâce aux demandes d'accès à la liberté d'information, combien de tigres captifs sont détenus en Europe (dans les zoos, les cirques, les élevages privés, les centres de sauvetage). Au total, 641 autorités (nationales/régionales/locales) ont été contactées au cours de cette période par QUATRE PATTES (par exemple, au Royaume-Uni, 410 autorités ont dû être contactées pour recevoir ces numéros).  

Dix-neuf pays (dont 15 États membres) n'ont pas été en mesure de communiquer le nombre de tigres gardés en captivité. Malheureusement, cela n'empêche pas les autorités de permettre la poursuite du commerce des tigres et des produits dérivés, comme l'illustre ce rapport, y compris les données sur le commerce provenant de la base de données de la CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction) entre 2014 et 2018. 

L'acceptation d'un vaste commerce de tigres captifs (en grande partie non enregistrés) fait du tigre né en captivité un « tigre de seconde zone », car il ne bénéficie pas de la même protection que les tigres sauvages. 

Voici un résumé du rapport rédigé en français

LES TIGRES DE SECONDE ZONE EN EUROPE

LES TIGRES DE SECONDE ZONE EN EUROPE

Révélations sur le nombre incontrôlé de tigresen captivité et des échanges commerciaux

L'UE devrait prendre des mesures appropriées dans le cadre du plan d'action de la Commission européenne contre le commerce illégal des animaux sauvages (EU WTAP), qu'elle a adopté en 2016. Mettre un terme au commerce des tigres serait une mesure décisive et urgente.

Voici le rapport complet - pour l’instant uniquement disponible en anglais (Protect Our Tigers – Ban the Commercial Trade):

Protect our tigers

Protect our tigers

Ban the commercial trade

tigers

INTERDISEZ LE COMMERCE DE TIGRES MAINTENANT ! 

Demandez à la Commission européenne d'interdire le commerce des tigres.

SIGNEZ PETITION !

Recherche