Group of lions in Sudan

Intervention pour les animaux au Soudan

Sauver les animaux au Soudan – une mission du réseau QUATRE PATTES

Après la mission réussie de 2022, l’équipe internationale du réseau QUATRE PATTES retourne au Soudan pour un sauvetage d'urgence de plus de 30 animaux.

La crise humanitaire en cours a conduit 5,5 millions de personnes à fuir le pays cette année. Malheureusement, la situation locale est désastreuse et ne cesse d'empirer, en particulier pour les animaux laissés sur place.

Le réseau QUATRE PATTES a été chargé d'évacuer plus de 30 animaux du centre de sauvetage Sudan Animal Rescue à Al Bageir, en raison de son expertise en matière de sauvetage d'animaux dans les zones de guerre et de conflit. Il n’y a plus une minute à perdre car ces animaux sont en grand danger de mort. Abandonnés dans une zone de conflit, ils risquent d'être touchés par des tirs. Plus de 15 lions et d'autres animaux sauvages sont affamés et ne reçoivent aucun soin médical.

Il s'agit d'une mission de sauvetage complexe, mais l’équipe internationale du réseau QUATRE PATTES est déterminée à emmener tous les animaux en lieu sûr.

Suivez pas à pas cette mission à haut risque !  

Voyage vers une vie meilleure

Suivez-nous pour en savoir plus sur les étapes de ce sauvetage

Pour recevoir les dernières nouvelles !

Inscrivez-vous à notre newsletter ici !

Un soulagement de courte durée 

Cette mission au Soudan a été riche en émotions, marquée de défis mais aussi de victoires. 
C'est avec un grand soulagement que le réseau QUATRE PATTES est parvenu à évacuer les animaux hors du pays, mais une épreuve déchirante les attendait. Malgré les précautions prises par les vétérinaires et les soins apportés, le lion Karim nous a quitté. 

Notre équipe internationale est dévastée par cette découverte. Karim était dans un état critique, ses organes internes portaient les lourdes séquelles d'une malnutrition de longue durée. Les épreuves qu'il avait dû affronter ces derniers mois dans un pays ravagé par la guerre l'ont malheureusement rattrapé et son corps n'a pas supporté ce dernier voyage. 

Son départ nous a tous profondément touchés et nous partageons la douleur de l'équipe sur place, qui a fait tout ce qui était en son pouvoir. 
Cette tragédie était malheureusement inévitable… 

C'est le cœur lourd que l'équipe poursuit sa mission pour transférer les animaux en sécurité. 

Un départ compliqué

C'est le jour-J et alors que l'évacuation semblait se dérouler comme convenue, une nouvelle terrible a frappé une fois de plus notre équipe internationale : alors qu'ils attendaient à l'aéroport, leur vol étant confirmé, une décision de dernière minute provenant des autorités les informait que le vol était suspendu, sans raison apparente.
 Une fois de plus, le Dr Amir Khalil a été contraint d'agir vite, en contactant urgemment le reste de l'équipe qui avait déjà quitté le pays, et en prenant toutes les mesures nécessaires pour résoudre cette situation tendue.
 
 
Face à ce revers inattendu, des questions urgentes se posent : Où les animaux resteraient-ils maintenant ? Seront-ils bloqués dans le pays ? Comment mettre en place un nouveau plan d'évacuation pour assurer leur départ en toute sécurité mais à une date ultérieure ?
 
 
Plus tard, des généraux de l'armée sont arrivés à l'aéroport afin de rencontrer notre équipe internationale et après de longues négociations avec les autorités, le vol a pu être de nouveau autorisé.

 
C'est le pas léger que notre équipe de sauvetage, ainsi que les animaux, ont pu enfin quitter le Soudan, sain et sauf.

Dernière ligne droite avant l'évacuation du Soudan 

Chaque jour de plus apporte un défi supplémentaire à relever. Le Dr Amir Khalil est resté seul au Soudan pour finaliser l'évacuation des animaux. 

Le lion Karim a suscité de vives inquiétudes chez notre vétérinaire. Le grand félin était apathique, alors le Dr Khalil est resté à son chevet et l'a observé avec une grande attention. 

Au cours de la journée, l'état de santé de Karim s'est amélioré et le transport vers l'aéroport a pu avoir lieu comme prévu. 

La mission arrive bientôt à sa fin ! 

Des décisions difficiles à prendre… 

Tout ne se passe pas comme prévu durant la mission de sauvetage au Soudan. 

Alors que le départ de nos collègues était sur le point de se produire, ils ont été informés que l'avion-cargo ne serait pas en mesure de tous les transporter. 

Dans un moment terriblement décisif, notre vétérinaire international, le Dr Amir Khalil, chef de la mission, a rapidement annoncé qu'il restait sur place, privilégiant la sécurité des animaux et de son équipe. 

Dans l'urgence, le Dr Khalil a du également s'occuper du lion Karim qui est brusquement apparu apathique. Bien heureusement, son état s'est amélioré grâce aux bons soins du Dr Khalil. 

Nous espérons que la fin de cette mission soit positive, et que tous puissent quitter le Soudan sain et sauf.

Une difficile réalité

La mission visant à sauver les animaux du Sudan Animal Rescue, coincés au cœur d'un pays déchiré par la guerre, est riche en émotions. Et aujourd'hui, c'est un jour sombre pour notre équipe de sauvetage. 

Au cœur d'un petit village situé au milieu du Soudan, alors que l'équipe se préparait à aller prendre leur vol d'évacuation, elle s'est retrouvée entourée des habitants, bouche bée devant la vue d'un lion. Cette agitation autour des animaux a été un moment sensible de gestion de la mission. 
Puis, la dramatique découverte est arrivée : le chat des sables est tragiquement décédé. 

Tout le monde a retenu son souffle pendant un moment, brisé par cette nouvelle. C'est dans ces moments que la difficile réalité s'impose, et malheureusement, il n'y a pas de place pour le chagrin. 

La vie des autres animaux dépendent de la capacité de l'équipe à aller de l'avant, à supporter le poids de leur perte et à se concentrer sur l'urgence à accomplir : évacuer les animaux et assurer leur sécurité. 

La tristesse se lit sur les visages de chaque membre de l'équipe. Mais il faut continuer, sans relâche, pour évacuer la zone de conflit.

Un transfert éprouvant pour évacuer les animaux du Soudan

Transporter les animaux en toute sécurité hors du Soudan, déchiré par la guerre, a été un défi de taille pour notre équipe internationale. 

Le Dr Amir Khalil et son équipe devaient retourner à Port Soudan, d'où le transfert final pouvaient être organisé. Malgré une planification méticuleuse, les retards accumulés ont mis la patience de notre équipe internationale à rude épreuve. 

Le trajet vers Port Soudan a ajouté 6 heures supplémentaires de transport, sous une chaleur étouffante. Notre équipe a fait un arrêt dans la ville de Sinkat afin de couper ce transfert en deux étapes pour qu'il soit plus supportable. 

Situées à 900 mètres au-dessus du niveau de la mer, la ville de Sinkat profite d'environ 5 degrés de moins que la ville de Port Soudan, ce qui a permis de faire profiter notre équipe internationale et les animaux de plus de fraîcheur. 

Nous y sommes presque, la fin du transfert arrive à grands pas.

Sauvetage au Soudan

Un long chemin reste encore à parcourir !

Après l'évacuation réussie de tous les animaux, facilitée par le soutien du Sudan Animal Rescue, notre équipe internationale les a enfin réuni, en toute sécurité, à Kassala. Le conflit s'intensifie et oblige notre équipe internationale à déplacer les animaux régulièrement. 

La seule solution durable pour assurer leur sécurité : les faire sortir du pays, le plus rapidement possible. Travaillant avec acharnement, 24 heures sur 24, tout en s'assurant du bien-être de chaque animal, l'équipe a donc organiser leur transfert vers des sanctuaires sûrs en dehors du Soudan. Heureusement, tous les animaux sont stables, et donc aptes au transfert. 

Les caisses de transport endommagées durant les transferts ont été réparées et les animaux ont pu être embarqués dans les camions de transport, direction Port-Soudan. 

C'est un nouveau chapitre de leur vie qui s'ouvre. La situation imprévisible au Soudan ajoute de la complexité à ce sauvetage, rendant la logistique difficile. 

Nous espérons que tout se passera bien dans les prochains jours, pour notre équipe et pour les animaux ! 

Sauvetage au Soudan

Au plus profond de la zone de conflit ! 

L'équipe de sauvetage a organisé un transport jusqu'à un point de rencontre à Gadaref, à 5 heures de route de leur localisation actuelle à Kassala. Alors que notre équipe se mettait en route, elle a été informée que des conflits avaient éclaté tout proche de leur position. Une situation à haut risque. 

Ensuite, ils ont appris que la route qu'ils souhaitaient emprunter serait provisoirement fermée. Après une longue attente, ils ont été autorisés à poursuivre leur chemin ! Notre équipe a finalement, non sans mal, atteint Gadaref et a pu constater que les 6 lions, les 3 hyènes et les 2 chats sauvages étaient prêts et les attendaient patiemment ! Maintenant au cœur de la zone de conflit, il fallait agir vite. Grâce à une préparation méticuleuse, ils ont obtenu un permis exceptionnel leur permettant de prendre la route pendant le couvre-feu. 

Ils ont pu ainsi profiter de la faible circulation nocturne et des températures plus fraîches, ce qui a facilité le voyage pour les animaux, qui malgré la fatigue et le stress, ont plutôt bien supporté le transfert. Près de 30 points de contrôle sur le chemin vers Kassala ont été franchis. Notre équipe internationale est arrivée à 4h30 du matin et a pu réunir les animaux ! 

Sudan Rescue

La mission d'évacuation d'urgence est en cours au Soudan

Notre équipe internationale missionnée pour ce sauvetage est retournée au Soudan, quelques semaines seulement après avoir quitté ce pays déchiré par la guerre. Malheureusement, la situation à Khartoum a empiré et les conflits se sont intensifiés depuis notre dernière visite. 

Notre équipe sur place doit naviguer entre les points de contrôle militaires, gardés par du personnel armé, et ressent très distinctement la tension ambiante. Après un voyage épuisant de 24 heures, dont 12 heures passées dans un bus à naviguer sur des routes cahoteuses, l'équipe d'intervention a finalement atteint Kassala, où certains des animaux secourus avaient été relocalisés. 

Les premiers animaux à avoir été examinés sont dans un état déplorable : les lions portent des plaies ouvertes qui nécessitent des soins immédiats. Les lions Karim et Oscar sont dans un état particulièrement critique, visiblement cachectiques et affaiblis. Heureusement, ils ont été pris en charge et reprennent peu à peu des forces. 

Cependant, seule une partie des animaux est arrivée en sécurité à Kassala et beaucoup sont encore prisonniers de la zone de conflit. Sans aide extérieure, la seule option du réseau QUATRE PATTES est de prendre en charge cette mission. 

Malgré le danger de la situation, le Dr Amir Khalil et son équipe s'y attèlent avec une volonté inébranlable. Nous vous donnerons prochainement des nouvelles de cette mission 

18.1.2024
Lion au Soudan

Notre équipe internationale est de retour au Soudan

Près de 50 animaux sauvages coincés au sein même de la zone de conflit à Khartoum, sans accès à la nourriture, à l'eau ou aux soins vétérinaires, ont été secouru par le réseau QUATRE PATTES à la fin de l'année 2023. 

Notre équipe internationale avait réussi à évacuer les animaux vers un endroit sûr au moment du sauvetage, au sein du parc national Um Barona à Wad Madani, du moins c'est ce que nous pensions à l'époque.
 
Cependant, et malgré notre expertise du terrain, nous ne pouvions pas prévoir à quelle vitesse les circonstances allaient évoluer négativement. Il a donc fallu agir vite ! Notre équipe internationale prépare donc une évacuation d'urgence, cette fois-ci hors du pays, vers l'un de nos sanctuaires.
 
La situation actuelle est imprévisible et pourrait s'aggraver rapidement. C'est pourquoi, avec toutes les parties prenantes en charge de ce sauvetage, a été décidé ce protocole d'évacuation d'urgence. Chaque étape sera soigneusement planifiée afin de garantir la sécurité de notre équipe internationale et des animaux.
 
Nous vous donnerons prochainement des nouvelles de ce transfert à haut risque !

29.11.2023
Intervention au Soudan

Mission accomplie

Les animaux sauvages du Sudan Animal Rescue sont eux aussi des victimes de la guerre qui ravage le pays. 
Pour rappel, les violents conflits en cours ont poussé le propriétaire du centre de sauvegarde à quitter le Soudan en urgence, laissant derrière lui les animaux qui y résidaient. 

Le réseau QUATRE PATTES a rapidement répondu à son appel à l’aide pour tenter de les sauver. 
Le Dr. Amir Khalil et l'équipe internationale de sauvetage se sont donc affairés pour cette mission qui, ils le découvriront une fois sur place, les poussera dans leurs retranchements.

Une fois arrivés à Port-Soudan, ils ont dû travailler dans des conditions extrêmement éprouvantes : couvre-feux, coupures d'électricité, accès limité aux vivres. Malgré toutes les difficultés rencontrées en chemin, ils n’avaient qu’un seul objectif : évacuer les animaux du centre de sauvegarde au plus vite et les mettre en sécurité. 

Nous pouvons aujourd'hui nous réjouir, la mission est accomplie ! Nous saluons par ailleurs le courage et le dévouement de nos collègues. Les animaux qui ont été secourus sont logés temporairement au sein du Parc National Um Barona, dans la ville de Wad Madani, avant qu'une solution d'accueil définitive ne soit trouvée. 
À cette fin, l'équipe internationale œuvrera en collaboration avec les autorités chargées de la faune sauvage au Soudan. 

Grâce à votre soutien et à un travail incroyable avec des partenaires locaux, près de 50 animaux ont été sauvés. 

Les animaux sont hors de danger 

Après un voyage extrêmement difficile, nous sommes ravis de vous annoncer que le Dr. Amir Khalil et son équipe sont enfin arrivés sains et saufs au parc national d'Um Barona avec près de 50 animaux. 

Ensemble, nous avons pu suivre avec émotion les dures épreuves traversées par notre équipe internationale au cours des derniers jours. 
À l'abri de la guerre, certains animaux sont encore dans un état critique et ont besoin de soins vétérinaires urgents. 

Parmi les animaux blessés, une hyène qui souffre d'une énorme plaie béante au bas du dos, une lionne qui aura besoin de soins intensifs suite à des tuméfactions aux coudes et une hyène à trois pattes. 
Tous les animaux sont cachectiques et épuisés après avoir lutté si longtemps pour survivre.

 Notre équipe internationale confie maintenant les animaux aux autorités soudanaises pour les soins vétérinaires et a mis en place les mesures nécessaires pour s’assurer qu’ils reçoivent les meilleurs traitements. 

Le réseau QUATRE PATTES apporte un soutien supplémentaire au parc national d’Um Barona en fournissant de la nourriture à tous les animaux pendant un mois, des médicaments et les restructurations urgentes pour adapter le nouvel environnement des animaux. 

En collaboration avec les autorités locales, notre équipe internationale se chargera ensuite de trouver un foyer définitif pour tous les animaux rescapés. 

Pour l'instant, ils ont besoin d’un repos bien mérité. 

Traverser le danger pour atteindre la sécurité 

Quand un sauvetage arrive à sa fin, le soulagement est grand dès que les animaux sont embarqués dans les véhicules et en route vers leur nouvelle vie. 

Cette fois ci, c'est différent. Malgré tout ce qui a été accompli jusque-là, les animaux et l'équipe de sauvetage sont loin d'être en sécurité. 
Fatigué par la tâche extrêmement difficile de soigner et de charger les animaux dans un court lapse de temps, le convoi s'est ensuite lancé dans un long et dangereux transfert à travers un no man's land sans foi ni loi.

Le Dr Amir Khalil a pris la décision de prendre la tête du convoi et de traverser cette zone dangereuse à la tombée de la nuit. Malheureusement, le transfert ne s'est pas passé comme prévu : l'un des camions a été arrêté par des criminels qui se sont emparés de l'argent du chauffeur ! 

Nous sommes rassurés cependant que cela n'ait pas été plus grave. Outre les dangers extérieurs, l'équipe de sauvetage était constamment préoccupée par l'état de santé des rescapés. 

Pour des animaux en grande souffrance, ce transfert est très éprouvant. L'équipe de sauvetage a contrôlé les animaux à chaque occasion. Bien que la fin de cette mission soit en vue, le danger n'est pas totalement écarté.

Lion in a transport crate

Évacuer près de 50 animaux sauvages de Khartoum, une ville déchirée par la guerre 

Après les événements émouvants de la veille, le Dr Amir Khalil est retourné au Sudan Animal Rescue accompagné de l'équipe de sauvetage pour préparer le transport des derniers animaux à secourir. Le transfert des 15 lions et 5 hyènes au parc national d'Um Barona à Wad Madani quant à lui s’est déroulé comme prévu. 

De plus, 1 serval, 1 chat des sables et 1 genette commune ont également été préparé au transfert. Sur le départ, l'équipe internationale a découvert d'autres animaux non répertoriés sur la liste initiale des animaux à prendre en charge : 2 aigles, 1 cigogne, des gazelles ainsi que plusieurs grues à couronne grise et des paons qui ont bien évidemment été ajouté au transfert. 

Au total, ce sont près de 50 animaux sauvages qui ont été sauvés ce jour-là. Certains d’entre dans un état critique. Maintenant, il faut que l'équipe internationale traverse la zone de conflit.

Lion is transported from Sudan Animal Rescue

Abandonner n'a jamais été une option !

Tout au long de la journée, l’équipe de sauvetage a travaillé sous pression, c’était une course contre la montre ! N'ayant que les lions dans leurs caisses de transport à ce moment-là et la nuit tombant rapidement, l'équipe internationale a dû être évacuée rapidement en raison du danger dans la zone de conflit. 

La mission se poursuivra le lendemain avec la prise en charge de hyènes et de chats sauvages.

FOUR PAWS team member is working in the dark in Sudan

Des moments déchirants

Malheureusement, et malgré tous les efforts déployés par l'équipe de sauvetage du réseau QUATRE PATTES pour sauver Léo, ce courageux lion nous a quitté brusquement. L'équipe de sauvetage a passé l'après-midi à séparer un groupe de 8 lions qui partageaient un même enclos, afin de pouvoir les sédater et les placer dans des caisses de transport. Pas une mince affaire, même pour deux vétérinaires très expérimentés comme le Dr Frank Goeritz de l'IZW Leibniz et le Dr Amir Khalil. 

Finalement, ils ont réussi à gérer la situation à force de persévérance et de patience. Lorsque le soleil s'est couché, un membre de l'équipe qui avait surveillé Léo toute la journée a eu la lourde responsabilité d'annoncer la tragique nouvelle : Léo est décédé. Il rejoint les malheureux animaux qui ont succombé à leurs souffrances, découverts morts quand l'équipe de sauvetage est arrivée au centre. Les causes de leurs décès sont multiples : la faim, la soif ou la maladie. 

Le réseau QUATRE PATTES remercie les soigneurs soudanais du Sudan Animal Rescue, qui ont tout tenté, dans des conditions extrêmement difficiles, pour garder en vie autant de temps que possible les animaux du centre, jusqu'à ce que l'équipe de sauvetage du réseau QUATRE PATTES puisse rejoindre Khartoum et le centre de sauvegarde.
La perte de tant d'animaux nous a tous profondément affectés. 

Nous voulions tous terminer cette histoire par une fin hollywoodienne, dans laquelle nous aurions sauvé tous les animaux à la toute dernière seconde. Mais la vie n'est malheureusement pas un film…

Lion Leo urgently needs to be treated in Sudan

Tout tenter pour sauver le lion Leo

Le Dr Frank Goeritz de l'IZW Leibniz et le Dr Amir Khalil ainsi que l'équipe internationale ont œuvré sans relâche tout au long de la journée, après leur arrivée au Sudan Animal Rescue, pour sauver tous les animaux présents, en se concentrant immédiatement sur les plus faibles.
 L'un d'entre eux, le lion Léo, a été trouvé gisant dans une fosse poussiéreuse à l'intérieur de l'un des enclos, ne réagissant absolument pas aux stimulations.
 
Il a fallu agir au plus vite et Léo a reçu immédiatement une perfusion.
 
À ce stade, l'équipe internationale espère un miracle, que l'état de santé de Léo s'améliore et de pouvoir évacués tous les animaux piégés à Khartoum. Elle leur espère un avenir radieux, une vie meilleure et un lieu sûr où vivre paisiblement.  
 
Nous continuerons à vous tenir constamment au courant des progrès de la mission la plus dangereuse et la plus difficile que le réseau QUATRE PATTES n'ait jamais effectuée.

Lions at Sudan Animal Rescue in Khartoum

Arrivée au Sudan Animal Rescue à Khartoum

Après une nuit très courte, l'équipe internationale du réseau QUATRE PATTES a repris la route pour enfin atteindre Khartoum et se rendre auprès des animaux à secourir. Un bouleversement de dernière minute a obligé l'équipe à replanifier son itinéraire car la route initiale avait été fermée en raison de conflits en cours. 

 
Sur le parcours alternatif, l'équipe a dû franchir plusieurs points de contrôle, où tous leurs bagages ont été soigneusement examinés par des soldats armés. Des moments éprouvants pour le Dr Amir Khalil et l'équipe, mais heureusement, ils ont été autorisés à passer et sont arrivés sains et saufs à Khartoum après plus de 24 heures passées sur des routes dangereuses. 

La découverte des animaux est un choc : ils sont dans un état déplorable, au-delà de ce qui avait été imaginé. Les lions, en particulier, sont dans un état épouvantable et ont besoin d'une aide vétérinaire immédiate. 

L'un d'entre eux, Léo, va particulièrement mal : il est à bout de force à cause de l'émaciation, il ne tient plus debout. Toute l'équipe vétérinaire concentre ses efforts sur lui. La vie de ces animaux ne tient plus qu'à un fil ...

Preparation of the transportation crates in Sudan

Préparation des caisses de transport

Obtenir les bons matériaux pour la construction des caisses de transport de ces animaux en détresse a été une autre tâche délicate que l'équipe internationale a dû solutionner rapidement. Plusieurs ajustements ont été nécessaires pour s'assurer que les animaux puissent être transportés en toute sécurité.
 Le Dr Amir Khalil et l'équipe internationale se préparent maintenant à la prochaine étape de leur voyage. Ce ne sera pas facile car ils devront passer d'innombrables points de contrôle sur le chemin vers  Khartoum. La situation est tendue, et nous ne pouvons qu'espérer qu'ils parviennent à sauver les animaux à temps.  

L’équipe internationale du réseau QUATRE PATTES est enfin arrivée au Soudan

Nous avons enfin pu rétablir la communication avec le Dr Amir Khalil et l'équipe internationale, actuellement au Soudan pour une mission de sauvetage.
 Nous peinons à reconnaître nos coéquipiers dans leurs messages vidéo tant ils manquent de sommeil. Ils n'ont qu'un accès limité à la nourriture et travaillent sur le terrain dans des conditions d'hygiène déplorables. Nous sommes préoccupés par la situation à laquelle ils sont confrontés.

 
Dans un pays déchiré par la guerre, tout est difficile à obtenir : qu'il s'agisse d'un logement, d'une connexion internet opérationnelle ou d'un passage sécurisé. 

Malgré tous ces obstacles, ils sont plus que jamais motivés et déterminés à secourir les animaux en souffrance (lions, hyènes, chats sauvages) coincés au Sudan Animal Rescue, situé près de Khartoum. L'idée est de les emmener dans un lieu sûr le plus vite possible.

Les préparatifs du sauvetage ont commencé

La préparation d'une mission dans une zone de guerre exige une préparation minutieuse et approfondie. L'équipe internationale travaille actuellement au maximum de ses capacités, en étroite collaboration et dans le cadre d'efforts conjoints avec des partenaires locaux et d'autres acteurs externes. 

Lions Kandaka et Mansour

Une intervention rapide pour les animaux

En savoir plus

Recherche