Bien-Être des animaux et tourisme

Bien-Être des animaux et tourismE

Prendre des selfies avec des ours enchaînés ou encore caresser des lionceaux ? Le bien-être des animaux doit être respecté même pendant les vacances

15.7.2022

Certains pays ont d’autres traditions, c’est une des choses qui rend les vacances lointaines si intéressantes. Cependant il faut toujours garder en tête que les normes de bien-être des animaux peuvent être beaucoup plus faibles dans d’autres pays. Ce qui peut apparaitre comme une attraction intéressante pour des touristes peut entrainer de la souffrance et du stress pour les animaux impliqués.

QUATRE PATTES vous conseille sur comment passer des vacances respectueuses des animaux à l’étranger.

Bien-être des animaux et tourisme : la souffrance des animaux exploités dans le tourisme

Monter sur des éléphants en Thaïlande, assister à des corridas en Espagne ou caresser des lions en Afrique du Sud ? Malheureusement, la plupart des attractions touristiques proposées qui impliquent des animaux dans les destinations de vacances doivent être évitées, car elles impliquent généralement des mauvais traitements infligés aux animaux.

L'une des attractions touristiques les plus populaires, en particulier dans les pays exotiques, est le tour sur des animaux, que cela soit sur des éléphants, des poneys, des ânes ou des chameaux, souvent, ces animaux ne sont pas détenus dans des conditions appropriées ou traités avec bienveillance. Par exemple, ils peuvent être exposés à une chaleur intense toute la journée sans recevoir d'eau fraîche. Les éléphants sont brutalement maltraités lorsqu'ils sont très jeunes afin de les rendre dociles et soumis. Malgré le dressage barbare de ces animaux, le contact direct avec les éléphants, entre autres espèces, présente un risque énorme pour la sécurité, comme le prouvent de nombreux accidents.

Aussi les spectacles et divertissements impliquant des animaux provoquent souvent d'immenses souffrances. Qu'il s'agisse des traditionnelles corridas en Espagne et au Portugal ou des cruels combats de chiens, d'ours ou de coqs, dans tous ces cas, les animaux sont torturés et c'est le client qui paie pour témoigner de cette cruauté. L'une des plus anciennes traditions espagnoles, la corrida, par exemple, utilise diverses techniques pour  énerver les animaux avant le début du spectacle. Il peut s'agir de coups portés aux reins, de piqûres d'aiguilles dans les organes sexuels ou de l'administration de médicaments qui font perdre aux animaux leur sens de l'orientation. Pendant le "combat", le taureau est souvent transpercé d'un coup de lance dans le flanc. Le point culminant est la mise à mort du taureau, l'animal mourant généralement en suffoquant dans son sang après le "coup de grâce".  Le taureau ne survit jamais à un combat.

Outre ces supposées attractions touristiques, les amis des animaux doivent également être prudents lorsqu'ils achètent des souvenirs. De nombreux magasins vendent des articles en ivoire, en écaille de tortue ou en corail, ainsi que des produits en cuir fabriqués à partir de peaux d'animaux exotiques. L'achat de ces articles contribue à faire disparaître des espèces protégées. L'importation de souvenirs issus d'espèces menacées est interdite par la Convention de Washington visant à protéger les animaux et les plantes menacés d'extinction, et est punie d'amendes, voire de prison.

Ce qu’il faut garder en tÊte

  • Évitez les attractions touristiques impliquant des animaux. Ne participez pas à des activités telles que les promenades à dos d'éléphant, de poney ou de chameau, la baignade avec des dauphins et le fait de caresser ou de nourrir des animaux sauvages. L'interaction directe ne sert en rien le bien-être de ces animaux, elle ne fait que donner du plaisir aux visiteurs.
  • N’assistez pas aux spectacles utilisant des animaux. Même si vous avez envie de les observer, n'y assistez pas. Les animaux sauvages y sont souvent contraints d'accomplir des performances qui ne leur sont pas naturelles. Le dressage des animaux sauvages est souvent basé sur la punition et la peur. Dans ces spectacles, les animaux sont dégradés pour devenir des objets de divertissement. Évitez également les sports et les concours impliquant des animaux, comme les corridas et les combats de coqs, ainsi que les courses de chevaux et de chiens.
  • Ne prenez pas de photos ou de selfies avec des animaux. De nombreux touristes aiment se montrer en photos avec des animaux sauvages et les bébés animaux sont particulièrement appréciés. Il s'agit là d'un pur profit au détriment des animaux concernés qui sont généralement séparés trop tôt de leur mère, sont détenus dans des conditions inacceptables ou ont même été arrachés à la nature.
  • Soyez prudent lorsque vous achetez des souvenirs et de la nourriture. De nombreux magasins vendent des articles en ivoire, en écaille de tortue ou en corail, ainsi que des produits en cuir fabriqués à partir de peaux d'animaux exotiques. L'importation de tels souvenirs issus d'espèces menacées est illégale. Évitez également les plats locaux contenant de la viande d'origine incertaine ou d'animaux exotiques.
  • Ne nourrissez pas les animaux errants. Souvent, les voyageurs sont surpris par le grand nombre d'animaux errants et par pitié, ils veulent les nourrir. Ce geste bien intentionné accoutument rapidement les animaux errants à une nouvelle source de nourriture. Mais avec la fin de la saison touristique, la source se tarit. Du point de vue du bien-être animal, le nourrissage est également problématique car il incite les animaux à se reproduire plus rapidement. Il est beaucoup plus sage de faire un don direct à une association locale de protection des animaux sur votre lieu de vacances et d'attirer son attention sur les animaux blessés ou sous-alimentés.
  • Évitez les parcs animaliers douteux. Les refuges sérieux donnent la priorité absolue au bien-être des animaux sauvés. Les animaux en bonne santé ne doivent avoir qu'un contact minimal avec le personnel chargé des soins aux animaux et aucun contact avec les visiteurs. Dans la mesure du possible, les animaux doivent être relâchés dans la nature. Les parcs animaliers ne devraient ni faire participer les animaux à des spectacles, ni les élever. Ne vous laissez pas tromper par les noms attrayants des parcs animaliers lorsque vous êtes en vacances, inspectez-les bien avant de les soutenir.

Le saviez-vous ?

...de nombreuses destinations touristiques ont des normes de bien-être animal très faibles ?
 ...en Afrique du Sud, les lions élevés pour la reproduction sont très susceptibles de devenir des cibles pour la chasse au trophée ou d'être tués pour leurs os ? Et qu'en tant que jeunes animaux, ils ont été maltraités dans des fermes d'élevage pour enfants servant d'attractions touristiques ?
 
...la plupart des animaux dans l'industrie du tourisme souffrent dans des conditions de vie misérables ?
 
...il n'y a pas seulement des ours dansants, mais aussi des ours à selfie et des ours de restaurant.

Recherche