Two lambs at a stable

Le mulesing, la face cachée de la laine

La torture des agneaux au sein de l’industrie lainière

8.12.2023

Près de 70 millions de moutons sont exploités chaque année, en Australie. 
L'industrie lainière1 est estimée à des milliards d’euros et produit près de 345 millions de kilos de laine, tous les ans. Ce sombre commerce a pourtant recours à des pratiques cruelles qu’il est temps de bannir.

Qu'est-ce que le mulesing et pourquoi est-il pratiqué ?

Les moutons mérinos australiens ont été élevés pour produire une laine fine et très abondante. Cette reproduction sélective a conduit à un excès de peau et de plis, notamment sur l’arrière train des moutons, et constitue une zone à risque au développement de la myiase (présence sous-cutanée de larves de mouches)2.

Dans un but présumé préventif, les éleveurs australiens ont adopté la pratique du mulesing. Très largement répandue en Australie, cette procédure a heureusement été interdite dans de nombreux pays en raison de la cruauté de cet acte.

Qu'est-ce que le mulesing ? Le mulesing consiste à immobiliser un agneau, âgé de 6 à 10 semaines, afin de lui trancher une partie de la croupe à l’aide de cisailles. Selon les éleveurs pratiquant le mulesing, la croupe d’un agneau ayant correctement cicatrisé est lisse et exempte de laine, évitant ainsi la présence de larves de mouches dans les plis de peau.  
Les normes relatives à l’anesthésie avant cette intervention sont insuffisantes, soumettant ainsi les agneaux à un stress et une souffrance extrême3,4.

Combien d’agneaux sont concernés et comment sont-ils soignés ?

Chaque année, le mulesing est pratiqué sur plus de 10 millions d’agneaux. La guérison est lente (plusieurs semaines6) et très douloureuse. 75% des éleveurs partisans prétendent soigner leurs agneaux grâce à un traitement antalgique contre la douleur7 après l’intervention. Cependant, des enquêtes révèlent qu’une grande majorité n’apporte qu’un traitement primaire8 : le " Tri-Solfen ", un anesthésiant et anti-inflammatoire local qui est appliqué immédiatement après l’opération. Une enquête menée auprès des producteurs de laine en 2022 a révélé que moins d’1/10ème des éleveurs administraient un anesthésique local couplé à un analgésique pendant la procédure, ce qui soulagerait considérablement la douleur de l’animal5.

De récentes enquêtes réalisées par le Collective Fashion Justice en 2022 et 2023 révèlent l’horreur du mulesing, même au sein des structures ayant recours à un traitement visant à soulager la douleur des animaux.

Avertissement : des images ou des scènes choquantes peuvent heurter la sensibilité du public.

L'enquête met en évidence les procédures lacunaires relatives à l’anesthésie dans la pratique du mulesing. Wool Producers Australia, un collectif d’éleveurs de moutons australiens, se vante de sa " politique progressiste " prétendant s'aligner au " Modèle des Cinq Domaines " pour le bien-être animal et encourage la mise en place d’une procédure d’anesthésie préalable au mulesing9. Une application réelle du modèle des Cinq Domaines, serait pourtant d’encourager l’interdiction du mulesing, contrairement à un maigre ajustement de cette pratique cruelle10.

Le mulesing est-il nécessaire ?

La pratique du mulesing ne protège pas complètement les moutons de la myiase8.

Depuis plus de 20 ans, certains éleveurs se sont tournés vers une race de moutons immunisés contre la myiase. Cette race a été développée afin de rendre les animaux plus robustes tout en conservant la qualité et la quantité de laine produite.

Plus de 4 000 éleveurs ont fait ce choix et la demande grandissante des consommateurs pour une laine sans-mulesing encourage l’industrie textile à privilégier ces éleveurs. Jock Laurie, président de l'Australian Wool Innovation, a constaté que certaines marques envisageraient de se détourner des fournisseurs pratiquant le mulesing11.

L'opération est-elle pratiquée par un vétérinaire ? Comment est-ce encadré ?

La pratique du mulesing est souvent réalisée directement par les éleveurs ou des prestataires spécialisés et souvent sans anesthésie. Les normes encadrant la procédure restent cependant très floues et seuls deux états australiens imposent une anesthésie durant l’intervention (Victoria et Tasmanie).

Il suffit d’imposer l’utilisation d’anesthésie pendant l’opération !

Anesthésier l’animal pendant l’opération est loin d’être la solution, car la procédure globale est une source immense de stress et de douleur pour les agneaux12. L'idéal serait de privilégier les élevages sans-mulesing

Quelles sont les alternatives et vers qui se tourner ?

Afin de mettre fin au mulesing, il est nécessaire de privilégier les éleveurs de moutons dits " résistants " à la myiase. Selon ces éleveurs, la transition vers une race résistante prend entre 3 et 5 ans.

L’équipe Wear It Kind du réseau QUATRE PATTES a pu se rendre en Australie pour rencontrer des producteurs de laine sans-mulesing. Ces éleveurs observent que les moutons mérinos de l’ancien type portaient jusqu’à 15 kilos de peau excédentaire comparés à leurs congénères résistants.
La transition vers cette alternative a plusieurs avantages pour les éleveurs, par exemple un faible taux de mortalité chez les agneaux et les brebis, des mises bas moins difficiles, un lien plus fort entre la mère et son petit et bien d’autres. (Voir nos études de cas, en anglais).

Comment puis-je agir ?

Vous pouvez nous rejoindre dans notre combat en signant et en partageant notre pétition ou en encourageant les marques s’étant engagées contre la pratique du mulesing.

Professionnel dans l’industrie textile ? Vous pouvez rejoindre les grands noms de la mode et signer notre lettre ouverte appelant à mettre fin au mulesing(1, 2) (en anglais).

Lambs in a field

Pour rejoindre notre combat contre le mulesing 

Signer ici

Source

1. Wool - DAFF. [accessed 2023 Nov 14]. https://www.agriculture.gov.au/agriculture-land/farm-food-drought/meat-wool-dairy/wool
2. Greeff JC, Schlink AC, Karlsson LJE, Vercoe PE, Gilmour AR. Importance of humidity and temperature in breech strike of Merino sheep. Animal Production Science. 2022;63(5):480–488. doi:10.1071/AN21579
3. Colvin AF, Reeve I, Kahn LP, Thompson LJ, Horton BJ, Walkden-Brown SW. Australian surveys on incidence and control of blowfly strike in sheep between 2003 and 2019 reveal increased use of breeding for resistance, treatment with preventative chemicals and pain relief around mulesing. Veterinary Parasitology: Regional Studies and Reports. 2022;31:100725. doi:10.1016/j.vprsr.2022.100725
4. Hemsworth PH, Barnett JL, Karlen GM, Fisher AD, Butler KL, Arnold NA. Effects of mulesing and alternative procedures to mulesing on the behaviour and physiology of lambs. Applied Animal Behaviour Science. 2009;117(1):20–27. doi:10.1016/j.applanim.2008.12.007
5. Promising lab results help Australia’s sheep industry edge closer to flystrike vaccine - ABC News. [accessed 2023 Nov 14]. https://www.abc.net.au/news/rural/2023-05-05/promising-results-sheep-flystrike-vaccine-australia/102305012
6. Lee C, Fisher AD. Welfare consequences of mulesing of sheep. Australian Veterinary Journal. 2007;85(3):89–93. doi:10.1111/j.1751-0813.2007.00114.x
7. Managing flystrike and mulesing in sheep - CSIRO. [accessed 2023 Nov 14]. https://www.csiro.au/en/research/animals/livestock/managing-flystrike-and-mulesing-in-sheep
8. Fisher AD. Addressing pain caused by mulesing in sheep. Applied Animal Behaviour Science. 2011;135(3):232–240.
9. Policy | Wool Producers Australia. WoolProducers Aust. [accessed 2023 Nov 22]. https://www.woolproducers.com.au/policy
10. Mellor DJ, Beausoleil NJ, Littlewood KE, McLean AN, McGreevy PD, Jones B, Wilkins C. The 2020 Five Domains Model: Including Human–Animal Interactions in Assessments of Animal Welfare. Animals. 2020;10(10):1870. doi:10.3390/ani10101870
11. Sim T. Does AWI’s position on non-mulesed wool match demand? Sheep Central. 2023 [accessed 2023 Nov 22]. https://www.sheepcentral.com/does-awis-position-on-non-mulesed-wool-match-demand/
12. Paull D, Lee C, Atkinson S, Fisher A. Effects of meloxicam or tolfenamic acid administration on the pain and stress responses of Merino lambs to mulesing. Australian Veterinary Journal. 2008;86(8):303–311. doi:10.1111/j.1751-0813.2008.00325.x
13. Grandin T. Livestock handling and transport. 3rd edition. Wallingford: CABI; 2007.

Recherche