Une future Europe sans fourrure ?

Une future Europe sans 
fourrure ?

QUATRE PATTES plaide pour

13.4.2022

Au cours des dernières années, de plus en plus de pays ont voté l'interdiction de l'élevage des animaux à fourrure, ont interdit l'élevage de certaines espèces ou ont introduit des réglementations plus strictes qui ont effectivement limité cette pratique.

Les premiers pays à interdire l'élevage d'animaux à fourrure en Europe ont été le Royaume-Uni en 2000 et l'Autriche en 2004, notamment grâce au travail de QUATRE PATTES. Ces dernières années, de nombreux pays les ont rejoints, dont les Pays-Bas, jusqu'alors deuxième producteur européen de visons. Les préoccupations concernant le bien-être des animaux et les risques pour la santé publique liés à l'élevage des animaux à fourrure ne cessant de croître. Des propositions visant à interdire la production de fourrure sont actuellement à l'étude dans plusieurs autres pays européens.

Les pionniers de l’anti-fourrure

  • Principales avancées en matière de bien-être animal : dans l'UE, l'importation de peaux de phoques et de fourrures de chiens et de chats, ainsi que leur commerce, sont interdites depuis 2009.
  • L' Autriche, la Croatie, la République tchèque, la Slovénie, la Bosnie-Herzégovine, le Luxembourg, la Serbie, l'Italie, la France, la Macédoine du Nord, les Pays-Bas et le Royaume-Uni ont légalement interdit l'élevage des animaux à fourrure.
  • En Belgique, l'élevage des animaux à fourrure prendra fin en 2023, et une interdiction de l'élevage des animaux à fourrure entrera en vigueur en Norvège en 2025. En octobre 2019, la Slovaquie a rejoint la liste de ces pays qui n'autorisent plus la cruauté extrême envers les animaux, en introduisant une législation qui mettra fin à la production de fourrure d'ici 2025.
  • En juin 2021, l'Estonie a décidé d'interdire l'élevage d'animaux à fourrure à partir de 2026.
  • La loi suisse sur la protection des animaux stipule que les animaux sauvages tels que les visons et les renards doivent être détenus selon les mêmes normes que dans les zoos. Ces normes étant très strictes, la Suisse est donc depuis longtemps exempte d'élevages d'animaux à fourrure.
  • Israël, le premier pays au monde à interdire la vente de fourrure, a annoncé en juillet 2021 l'interdiction de la fourrure d'ici la fin de l'année!
  • En mars 2022, l'Irlande est devenue le dernier pays à interdire l'élevage d'animaux à fourrure. Les trois derniers élevages de visons à fourrure irlandais devraient fermer leurs portes encore cette année.
  • En juin 2022, la Bulgarie a annoncé l'interdiction de l'élevage et de l'importation de visons d'Amérique. Cette interdiction, qui a été introduite au motif de la protection de la biodiversité indigène, entraînera la fermeture de la dernière ferme d'élevage d'animaux à fourrure de Bulgarie.
  • En août 2022, le ministère maltais de l'agriculture a annoncé l'interdiction de l'élevage d'animaux à fourrure, avec effet immédiat. Bien que Malte ne possède pas d'élevages d'animaux à fourrure, l'interdiction est une mesure de précaution visant à empêcher les éleveurs étrangers de transférer leurs activités à Malte.
  • En septembre 2022, la Lettonie est devenue le pays le plus récent à introduire une interdiction de l'élevage des animaux à fourrure, avec une période d'élimination progressive jusqu'en 2028.

Pour plus d'informations, cliquez ici : www.furfreealliance.com/fur-bans

Faites un don

Une mode sans fourrure 

Soutenez notre combat contre ces entreprises qui trompent leurs clients et qui méprisent totalement le bien-être animal.

Faites un don

Recherche