Investigation into the keeping of bears Felix and Mascha

La souffrance de 4 ours en Slovénie

Le réseau QUATRE PATTES demande une action urgente après la mort d'un ours dans des conditions déplorables

1.3.2024

Paris/Ljubljana, le 4 mars 2024 - Le réseau QUATRE PATTES sonne l'alerte pour 4 ours captifs et détenus dans des conditions déplorables, en Slovénie. Malgré les efforts inlassables de l’organisation afin de les sauver et les transférer dans un sanctuaire adapté à leur espèce en Europe, les autorités compétentes refusent de coopérer. Depuis des dizaines d’années, ces animaux sont enfermés dans de minuscules cages bétonnées, au sein d’un zoo privé ou sont exploités pour divertir les visiteurs de restaurants. Il est temps d'agir : l’un des 5 ours est mort récemment, après avoir passé plus de 30 ans dans un enclos en béton. Les 4 autres ours présentent également de graves problèmes de santé.

" C’est un scandale que la Slovénie, qui est un membre de l’UE, laisse des animaux souffrir de la sorte. Les ours vivent depuis plusieurs dizaines d’années dans des cages exigües, sur du béton, sans protection contre les intempéries, sans nourriture adaptée et sans soins vétérinaires. Les autorités nous font patienter depuis trop longtemps ; malgré nos efforts incessants, et même après la mort de l’un des ours, elles continuent à se voiler la face. Les animaux sont vraiment dans un état déplorable - nous devons absolument les sortir de là."

Patricia Tiplea, responsable du sauvetage et de la défense des animaux sauvages au sein du réseau QUATRE PATTES

3 des ours vivent dans des cages à proximité de restaurants et le dernier ours vit dans un zoo privé. Les dents des ours sont dans un état catastrophique, ce qui doit être extrêmement douloureux pour les animaux. Ils présentent également des comportements stéréotypés comme le fait de tourner incessamment en rond ou de mordre les barreaux de la cage. La vétérinaire Julia Bohner du Leibnitz Institute for Zoo and Wildlife Research (IZW) les a rencontré l’année dernière en collaboration avec le réseau QUATRE PATTES et sa conclusion est alarmante :

" Je pense que les ours doivent être immédiatement transférés dans un sanctuaire adapté à leur espèce afin d’éviter davantage de dommages physiques et psychiques. "

Julia Bohner, vétérinaire du Leibnitz Institute for Zoo and Wildlife Research (IZW)

L’ours Felix: la fin d'une vie misérable
Décédé à 33 ans, cet ours vivait avec Masha, sa compagne de 34 ans, près de l'hôtel-restaurant Gostilna Tušek à Kocevje.

" Lors de notre visite, les animaux n’avaient même pas d’eau potable à disposition, les 2 petites piscines de l’enclos étaient vides. Le sol était jonché d’excréments, ce qui laissait penser que l’enclos n’avait pas été nettoyé depuis au moins 10 jours. À part un tronc d’arbre, il n’y avait rien pour les ours. Les deux animaux étaient apathiques et ne réagissaient même pas aux stimulations. C'est dans ces conditions que Felix est mort dans sa cage en béton, quelle triste fin pour une triste vie. "

Patricia Tiplea, responsable du sauvetage et de la défense des animaux sauvages au sein du réseau QUATRE PATTES

Depuis 2004 en Slovénie, la détention privée d'ours capturés dans la nature est interdite. Toutefois, les propriétaires ayant acquis leurs animaux avant 2004 et n'ayant pas la possibilité de les relâcher dans la nature ont obtenu un permis de détention auprès du ministère compétent. Malgré l'amendement de la loi sur la protection des animaux, entré en vigueur en avril 2023 qui interdit la détention d’ours nés en captivité, cette dérogation reste valable. 

Le ministère de l'Environnement et de l'Aménagement du territoire ainsi que le ministère de l'Agriculture, des Forêts et de l'Alimentation, sont respectivement en charge des conditions de détention des ours et responsables de leur bien-être.

Selon la législation slovène, les ours devraient avoir accès à : 

  • un espace extérieur de 150 m²/ours + 20m² par ours supplémentaire
  • un espace intérieur de 6 m²
  • un bassin de 60m² x 1,5m de profondeur
  • une nourriture adaptée comprenant du poisson, de la viande, des fruits et des légumes
  • un environnement au sol naturel et des structures en hauteur accessibles

Une aide pour les ours en Slovénie

QUATRE PATTES sur les réseaux sociaux :

Restez à jour sur ce sujet et sur toutes les activités de QUATRE PATTES sur nos canaux de médias sociaux :

Recherche