Des chiots issus du commerce idéal

La vérité sur le commerce illégal de chiots

Le nouveau rapport du réseau QUATRE PATTES pointe les sites de vente en ligne

29.11.2023

Vienne, 29 novembre 2023 – Le réseau QUATRE PATTES a publié un nouveau rapport intitulé " Vente de chiots en ligne : un sombre commerce " qui dévoile les méthodes utilisées par les criminels pour vendre illégalement des chiots à des acheteurs non avertis. Les animaux naissent dans des conditions déplorables au sein d’élevages intensifs et sont parfois vendus malades. 
Les enquêtes menées par le réseau QUATRE PATTES au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, en Roumanie et en Bulgarie, entre 2021 et 2022, révèlent les origines douteuses des chiots vendus en ligne. Les informations obtenus dans ces pays montrent clairement la facilité à vendre des chiots non sevrés sur Internet à travers l’Europe. Cela met ainsi en lumière l’insuffisance des contrôles effectués sur l’identité des vendeurs mais aussi le manque d’informations relatives aux animaux vendus, qui devraient être identifiés et enregistrés sur une base d’identification nationale.   

Les enquêtes ont révélé qu'un nombre alarmant de chiots vendus sur des sites d’annonces en ligne au Royaume-Uni et aux Pays-Bas proviennent d’Europe de l'Est. Au Royaume-Uni, près d’1/3 des annonces étudiées proposaient des chiots importés illégalement, et aux Pays-Bas, 40 % des annonces montraient des signes d’importation illicite. À titre d’exemple, sur précisément l'un des sites de vente en ligne étudiés au Royaume-Uni, il a été confirmé que près de 50% des chiots vendus étaient importés illégalement. Les enquêteurs ont pu rencontrer ces prétendus éleveurs/vendeurs proposant à la vente des chiots non sevrés, ainsi que des vétérinaires complices qui trafiquent les documents officiels utilisés pour vendre ces animaux.  

Dans les pays sélectionnés pour cette enquête, les lois et les exigences en matière de bien-être animal ont été délibérément ignorées. Ces vendeurs illégaux emploient tous types de stratagèmes pour tromper les acheteurs : ils multiplient les comptes en ligne, identités, numéros de téléphone et fausses adresses. Les chiots, souvent trop jeunes, sont vendus grâce à des documents vétérinaires falsifiés. Un sevrage trop précoce peut entraîner divers problèmes de santé et de développement comportemental chez le chiot, des problèmes qui sont aggravés par les contraintes subies durant le transport jusqu’au pays de destination. Par ailleurs, l'absence de soins vétérinaires et de vaccination chez ces chiots peut entraîner la transmission de maladies aux nouveaux propriétaires (zoonoses) ainsi qu’aux autres animaux du foyer d’accueil telles que la rage, la teigne ou des parasites.

" Ces enquêtes montrent que ce commerce est florissant, il traverse les frontières et enfreint les lois. Non seulement ce commerce maltraite les animaux, en ayant recours à des pratiques d'élevage abjectes et en faisant naître des chiots malades, mais il fait aussi des victimes humaines. Ce rapport n’étudie que 4 pays, mais nous pensons qu'il est représentatif de la situation dans l’Europe entière. Nous demandons aux législateurs européens et nationaux d'élaborer des lois plus strictes au plus vite pour bannir ce commerce. "

Nick Weston, responsable des campagnes sur les animaux de compagnie au sein du réseau QUATRE PATTES

Le succès du commerce illégal de chiots pendant les fêtes de fin d'année

Chaque année, des milliers de chiots naissent au sein d’élevages intensifs en Europe de l'Est. Ils sont ensuite exportés vers l'Europe occidentale pour être vendus sur Internet.

Le réseau QUATRE PATTES a lancé sa campagne " Mignon. Maintenant. Malade. " en avril 2022 afin de sensibiliser aux risques liés à l'achat d'un chiot sur Internet et pour aider les futurs adoptants à acquérir un chien de manière responsable.

Savez-vous qu’offrir un chiot pour les fêtes de fin d'année comporte des risques importants ? Bien que cela parte souvent d’une bonne intention, la future famille de cet animal pourrait être prise au dépourvu à l’arrivée du chiot ou pourrait avoir un mode de vie inadapté à un animal de compagnie.

Ainsi, acquérir un animal de compagnie doit être une décision mûrement réfléchie, par tous les membres qui compose le foyer, afin de garantir que le mode de vie des futurs adoptants convienne à l’animal. L’achat impulsif, en particulier sur Internet, contribue au commerce illégal de chiots et peut conduire à la vente d'animaux malades et/ou même mourants.

Le réseau QUATRE PATTES invite donc les futurs adoptants à faire preuve de prudence, en privilégiant un choix responsable d’adoption qui donne la priorité au bien-être des animaux.

Pour lire la version courte du rapport " Vente de chiots en ligne : un sombre commerce ", cliquer ici (rapport en anglais).

Notre combat contre le commerce illégal de chiots

QUATRE PATTES sur les réseaux sociaux :

Restez à jour sur ce sujet et sur toutes les activités de QUATRE PATTES sur nos canaux de médias sociaux :

Recherche