L'ÉCOLE DE LA FORÊT pour orangs-outans

ÉCOLE DE LA FORÊT pour orangs-outans

Un projet de coopération de QUATRE PATTES situé à Bornéo depuis 2018

4.11.2021

L'ÉCOLE DE LA FORÊT POUR ORANGS-OUTANS accueille un programme de sauvetage et de réhabilitation d'orangs-outans orphelins qui ont été confisqués par les autorités indonésiennes. Il est possible pour les orphelins, nés à l'état sauvage, d’être ensuite relâchés dans leur habitat naturel. Le programme est mené par le partenaire de QUATRE PATTES, Yayasan Jejak Pulang, en coopération avec le ministère indonésien des forêts. L'objectif n'est pas seulement d'offrir un refuge aux orphelins d’orangs-outans capturés illégalement, mais aussi de les réhabiliter en compensant autant que possible la perte de leur mère. L'objectif ultime est de relâcher les orphelins, une fois devenus adultes, dans la forêt tropicale, dans un espace protégé.

Remarque : Toute publicité pouvant apparaître lors du visionnage de cette vidéo n’a aucun lien avec QUATRE PATTES. Nous n’assumons aucune responsabilité pour ce contenu.

Sous la direction du Dr Signe Preuschoft, primatologue à QUATRE PATTES et ayant près de 30 ans d'expérience dans la réhabilitation des grands singes, notre philosophie consiste à "orangoutaniser" les soignants et à éviter d'humaniser les orangs-outans. Pour ce faire, nous immergeons les orangs-outans dans leur habitat forestier naturel, mais en compagnie de mères de substitution humaines, les soigneurs. À l'ÉCOLE DE LA FORÊT, les orangs-outans orphelins passent 24 heures sur 24 exposés à la vue, aux sons et aux odeurs de la forêt, avec la liberté de se déplacer et de dormir dans la forêt lorsqu’ils le souhaitent.

Les soigneurs leur enseignent des compétences essentielles comme la recherche de nourriture ou l'utilisation d'outils, tout comme leur mère naturelle leur aurait enseigné dans la nature. Le programme comprend l'escalade sur les arbres, la recherche de nourriture et la construction de nids. Dans cet environnement naturel, chaque orphelin apprend à son propre rythme, sous la surveillance de mères nourricières humaines en qui ils ont confiance et avec des amis congénères.

"L'objectif du projet pour les orangs-outans à Bornéo est d'enseigner aux orangs-outans des compétences essentielles afin que, une fois qu'ils auront atteint l'adolescence dans quelques années, ils puissent retourner dans leur environnement naturel pour vivre de manière libre et indépendante." 

Dr Signe Preuschoft, primatologue à QUATRE PATTES

Histoire

En 2018


l'ÉCOLE DE LA FORÊT de 100 hectares a été inaugurée officiellement par une célébration. Le projet est financé par QUATRE PATTES et mis en œuvre par son partenaire indonésien Jejak Pulang en collaboration avec le ministère indonésien de l'environnement et des forêts. 

Localisation

 Où nous trouver


L'ÉCOLE DE LA FORÊT POUR ORANGS-OUTANS est située sur une grande zone forestière, entre les villes de Balikpapan et Samarinda, dans le Kalimantan oriental. Elle n'est pas ouverte au public. 

Réseaux sociaux

Suivez nos histoires


Retrouvez des nouvelles fréquentes, en anglais, sur nos réseaux sociaux
Facebook

Quel est l'objectif de L'ÉCOLE DE LA FORÊT POUR ORANGS-OUTANS ?

L'objectif est, non seulement d'offrir un refuge aux orphelins d'orangs-outans capturés illégalement, mais aussi de les réhabiliter en compensant autant que possible la perte de leur mère. L'objectif ultime est de relâcher les orphelins adultes dans leur habitat naturel, dans la forêt tropicale. Après leur réintroduction, les orangs-outans réhabilités jouissent d'une vie en liberté et en sécurité dans une forêt protégée et, à leur tour, ils servent d'espèce parapluie dans cet habitat au sein duquel de nombreux autres animaux sauvages vivent en sécurité et en liberté. En protégeant la forêt tropicale humide qui est l'habitat naturel des orangs-outans, nous contribuons également à la protection du climat.

Pourquoi les orangs-outans doivent-ils être protégés ?

Les orangs-outans du Kalimantan oriental ont besoin de toute l'aide qu'ils peuvent recevoir. Il ne reste qu'environ 50 000 orangs-outans à Bornéo, ce qui représente un déclin de 80 % depuis 1950. Au cours de la même période, environ trois quarts de la forêt tropicale de Bornéo ont été convertis pour les activités humaines, principalement pour l'agriculture industrielle, comme les plantations d’huile de palme, ou pour des activités extractives, comme l'exploitation du charbon. Les orangs-outans n'ont donc que deux possibilités : mourir de faim ou voler de la nourriture dans les plantations. Pour cette raison, les agriculteurs les considèrent comme des voleurs ou des nuisibles qu'il faut éliminer. Les orphelins sans défense sont arrachés à leur mère morte et peuvent être vendus ou gardés illégalement comme animaux de compagnie.

En soutenant Yayasan Jejak Pulang, QUATRE PATTES aide ces jeunes animaux par le biais de soins spécialisés et d'un parcours de réhabilitation individualisée, afin de leur donner une seconde chance de retourner dans leur habitat naturel, la forêt tropicale. Les orangs-outans de Bornéo sont classés comme étant en danger critique d'extinction sur la liste rouge de l'UICN. Nous ne devons pas oublier à quel point les orangs-outans et les humains se ressemblent, ce qui rend leur survie encore plus importante pour nous.

Ce projet ne se limite pas au sauvetage d'individus d'une seule espèce. Dans leur habitat naturel, les orangs-outans réintroduits agissent comme une espèce parapluie, qui, par sa présence, assure la protection d'autres espèces menacées telles que les rhinocéros, les ours malais, les singes à trompe et bien d'autres encore.

Une école pour cette espèce en voie de disparition

L'ÉCOLE DE LA FORÊT POUR ORANGS-OUTANS, étendue sur 100 hectares, est située dans une forêt protégée mise à disposition par le ministère indonésien de l'environnement et des forêts pour servir d'école forestière à la réhabilitation des orangs-outans orphelins confisqués par les autorités indonésiennes. À l'ÉCOLE DE LA FORÊT, les orphelins passent 24 heures sur 24 exposés à la vue, aux sons et aux odeurs de la forêt, avec la liberté de se déplacer et de dormir dans la forêt quand ils le souhaitent. Ils acquièrent également des compétences, comme la recherche de nourriture et l'utilisation d'outils, auprès de leurs gardiens humains (ou "mères nourricières"), compétences qu'ils auraient normalement acquises auprès de leur mère naturelle dans la nature. L'apprentissage de ces compétences est essentiel pour leur permettre de survivre dans la nature, lorsqu'ils seront devenus, plus tard, totalement indépendants des personnes qui s'occupent d'eux. Le programme comprend l'escalade dans les arbres, la recherche de nourriture et la construction de nids. Dans cet environnement naturel, chaque orphelin apprend à son propre rythme, sous la surveillance de mères nourricières humaines en qui ils ont confiance et avec des amis congénères.

Notre équipe sur place

Le programme de réhabilitation des orphelins orangs-outans est mené par une équipe de "mères nourricières", de vétérinaires et de biologistes. Le processus de réhabilitation est aligné sur le développement naturel des orangs-outans et comprend un programme d'études basé sur la science.  La plupart des orangs-outans confisqués sont des orphelins de moins de cinq ans. En tant que bébés, ces orangs-outans sont trop jeunes pour vivre de manière indépendante. Ils ont besoin de mères nourricières humaines qui s'occupent d'eux et leur apprennent à vivre avant qu'ils ne puissent subvenir à leurs besoins dans la nature. En fonction de leur âge, de leur état psychologique et des connaissances acquises précédemment, les orphelins orangs-outans commencent leur éducation à L'ÉCOLE DE LA FORÊT à différents niveaux : jardin d'enfants, école forestière ou académie des orangs-outans. Les possibilités d'apprentissage et les soins maternels sont adaptés au niveau de chaque orphelin.

Donnez maintenant

SOUTENEZ LE FUTUR DE NOS ORANGS-OUTANS SAUVÉS

à notre L'ÉCOLE DE LA FORÊT POUR ORANGS-OUTANS

Donnez maintenant

Recherche