Un chien qui se cache

Des animaux de compagnie « moins adoptables »

Ces animaux sont peut-être aveugles, handicapés, âgés ou ayant des besoins particuliers. Qu’est-ce qui empêche l’adoption de certains animaux? Souvent l’ignorance, la superstition et les préjugés. 

23.3.2022

Ces animaux « moins adoptables »  sont spéciaux et uniques

Ces animaux que la société perçoit comme « moins adoptables » sont tout aussi charmants que les animaux supposés « normaux ». Ils sont capables d'autant d'amour et de fidélité. Les vrais amoureux des animaux verront au-delà des « imperfections » perçues et pourront chérir ces animaux pour ce qu'ils sont.

Chien et chat heureux

EN FAIT, CES ANIMAUX SOI-DISANT « MOINS ADOPTABLES » SONT SIMPLEMENT DIFFÉRENTS DE LA « NORME »

  • Les animaux avec des besoins spécifiques : parmi eux, les animaux souffrant d'incapacités physiques, de maladies chroniques ou de problèmes de comportement qui exigent une vigilance constante ou des soins particuliers. Il s'agit aussi des animaux présentant des différences physiques évidentes, telles que des membres manquants, déformés ou paralysés - ou ceux présentant des difficultés fonctionnelles, telles qu'une déficience visuelle ou auditive. D'autres encore peuvent avoir des problèmes sociaux ou comportementaux, y compris de sérieuses anxiétés face à la séparation ou une anxiété situationnelle. Les animaux qui ont été maltraités entrent également dans cette catégorie.
  • Les animaux âgés : en comparaison avec leurs congénères plus jeunes, les vieux animaux ont moins de chance d’être adoptés. Les adoptants ont peur de devoir les emmener plus souvent chez le vétérinaire, et par conséquent, d’augmenter leurs dépenses. Ils pourraient aussi avoir besoin d'un régime spécial, ce qui signifierait plus de travail. Ils pourraient devenir séniles, ce qui pourrait avoir des conséquences désagréables, comme l'incontinence. Enfin, il se pourrait qu'ils ne soient plus capables de faire certaines choses qu'ils avaient l'habitude de faire assez facilement, comme par exemple, monter les escaliers.
  • Les animaux de couleur noire : « le syndrome du grand chien noir » s'explique par le fait que la couleur foncée de l'animal a un impact sur ses chances d'être adopté. Dans la littérature et les films, (« La malédiction », « Le chien des Baskerville »), les animaux noirs sont souvent associés au mal. Les chats noirs eux, ont tendance à être associés à la malchance. Par conséquent, ils sont plus susceptibles d'être ignorés par les adoptants.

Conclusion

Un véritable amoureux des animaux remettra en question ses doutes et pourrait donc décider de donner à un animal « moins adoptable » la chance de vivre une vie plus épanouie. Vous pourriez être surpris de voir tout ce qu’il est possible de faire !

Recherche