FOUR PAWS and Hoi An People's Committee have closed down a dog meat restaurant

Fermeture d’un restaurant de viande de chien au Vietnam 

Une nouvelle victoire pour le bien-être animal 

5.12.2023

Paris, 5 décembre 2023 – L’un des derniers restaurants de viande de chiens dans la ville de Hoi An a fermé ce jour. Cette fermeture marque une étape importante puisqu'en 2021, le réseau QUATRE PATTES a signé un protocole d'accord de deux ans avec le Comité populaire de Hoi An, apportant un soutien à l'élimination progressive du commerce de viande de chien et de chat.  

Avant sa fermeture, le restaurant de M. Pham Van Quyet préparait et vendait régulièrement de la viande de chien aux clients locaux. Situé dans le quartier de Cam Pho, une destination populaire de l'ancienne ville de Hoi An, le propriétaire du restaurant affirmait avoir déjà servi jusqu’à 350 chiens par an. Le propriétaire vietnamien, qui exerçait son activité dans la région depuis plus de dix ans, a accepté de collaborer avec les autorités de Hoi An pour fermer son établissement, car il ne voulait plus participer au commerce de la viande de chien et de chat. Comptant parmi les trois derniers restaurants de viande de chien, il tenait à montrer l'exemple aux autres restaurateurs, dans l'espoir qu’ils suivent son exemple.  

La fermeture de ce restaurant réputé est l'aboutissement d'une collaboration fructueuse et fait suite à un large éventail d'activités menées au cours des 2 dernières années. Celles-ci comprenaient des campagnes de stérilisation et de vaccination de masse, un travail de sensibilisation auprès des autorités locales et du public, mettant en lumière les dangers du commerce de la viande de chien et de chat.   

" Lorsque j'ai entendu parler du projet de QUATRE PATTES et du comité populaire de Hoi An, j'ai pensé que je pouvais contribuer à mettre fin au commerce de viande de chien et de chat dans la ville en fermant mon restaurant. J'encourage les autres restaurants à faire de même ", déclare Pham Van Quyet.  

" La fermeture de ce restaurant représente une avancée conséquente de la part des autorités de Hoi An participant à l'élimination progressive du commerce de la viande de chien et de chat. Alors que de nombreux animaux innocents sont capturés en pleine rue ou volés au sein de leur foyer, nous espérons que l’interdiction de la viande de chien permettra de protéger la vie de milliers d'animaux ".

Karen O'Malley, responsable des programmes contre le commerce de la viande de chien et de chat au sein du réseau QUATRE PATTES

M. Nguyen The Hung, vice-président du Comité populaire de la ville de Hoi An, déclare : " Au cours des 2 dernières années, en collaboration avec le réseau QUATRE PATTES, nous avons mis en œuvre un grand nombre d'actions à Hoi An visant à enrayer le commerce de la viande de chien et de chat. Même si nous savons qu'il y a encore beaucoup à faire. Par ailleurs, nous encourageons les autres villes du Vietnam à en faire autant ". 

Contexte 

Le réseau QUATRE PATTES œuvre au Vietnam depuis 2019 pour lutter contre les risques liés au commerce de la viande de chien et de chat. Chaque année, on estime que 10 millions de chiens et de chats sont capturés, transportés puis abattus pour leur viande au Cambodge, au Vietnam et en Indonésie. La majorité de ces animaux sont arrachés à leurs foyers ou sont errants et capturés dans les rues. L'ampleur de ce commerce et les souffrances qu'il engendre en font l'un des problèmes majeurs en matière de bien-être animal en Asie, voire dans le monde. Ce commerce est notamment propice à l’émergence de maladies mortelles.  

Dog in the dog meat trade

Pour nous aider à mettre fin au commerce de la viande de chien et de chat


Signer ici

Recherche