Un groupe de travail pour lutter contre le commerce de la viande de chien et de chat

Un groupe de travail pour lutter contre le commerce de la viande de chien et de chat

Le réseau QUATRE PATTES continue son combat aux côtés de One Health

26.1.2024

Hanoi/Vienne, 25 janvier 2024 – Il y a 6 mois, le réseau QUATRE PATTES devenait membre officiel du Vietnam One Health Partnership (OHP) qui lutte contre les maladies zoonotiques. 
Le groupe de travail dédié aux animaux de compagnie a organisé sa première réunion à Hanoi, au Vietnam, elle a été menée par le directeur adjoint du Département vietnamien de la protection animale et le réseau QUATRE PATTES.
Après une brève présentation de l'OHP et de ses partenaires, le Dr Bengthay Tep, représentant du Département général de médecine vétérinaire et d'élevage du Cambodge, a présenté le programme de Siem Reap visant à mettre fin au commerce de la viande de chien, en précisant les raisons de cette décision et ses avantages. Le cahier des charges du groupe de travail a été défini et sera révisé après l’examen des membres de l'OHP et les actions prioritaires à réaliser dans l’année seront également identifiées. Certains membres du groupe de travail suggèrent d’établir des zones pilotes au Vietnam pour mener les projets visant à mettre un terme au commerce de la viande de chien et de chat.

Le réseau QUATRE PATTES appelle à la fin de la capture, de l'abattage et de la consommation de viande de chiens et de chats.

Le Dr Karanvir Kukreja, Responsable des campagnes en Asie du Sud-Est au sein du réseau QUATRE PATTES, déclare : " Nous remercions le gouvernement vietnamien d'avoir créé ce groupe de travail pour aider les animaux de compagnie avec le réseau QUATRE PATTES. Nous sommes impatients de travailler avec nos partenaires et d’utiliser notre expertise collective pour résoudre les problématiques urgentes liées aux maladies zoonotiques dans le cadre de l'initiative " One Health " (Une Seule Santé). Ces projets concernent notamment une gestion durable des populations canines et félines, mais aussi les pratiques liées au commerce de la viande de chien et de chat, afin de minimiser le risque de transmission de zoonoses. Nous remercions également le Dr Bengthay Tep pour la présentation du programme et de ses avantages, qui ont une nouvelle fois démontré la nécessité de mettre fin à ce commerce dans la province de Siem Reap. ".

One Health a été mis en œuvre pour la première fois au Vietnam en 2003 et a été baptisé OHP (One Health Partnership) en 2016. Il compte parmi ses membres le ministère de l'Agriculture et du Développement Rural, le ministère de la Santé, le ministère des Ressources Naturelles et de l'Environnement, ainsi que plus de 30 organisations vietnamiennes et internationales pour une collaboration forte visant à minimiser les risques de zoonoses.

" Il s'agira d'un forum dédié aux acteurs de la santé et du bien-être des animaux de compagnie, incluant également d'autres secteurs notamment économiques, afin de réfléchir à la mise en place de mesures visant à réduire les risques de zoonoses, liées en partie aux interactions avec les animaux de compagnie dans le cadre du commerce de la viande de chiens et de chats, et à promouvoir des interactions bienveillantes entre les humains et les animaux de compagnie, grâce à un travail de sensibilisation afin de devenir un adoptant responsable. "

Pham Kim Dang, Directeur adjoint au Département de l'élevage du Vietnam

" Nous devrions prendre exemple sur nos voisins, la Corée du Sud et Siem Reap au Cambodge, qui se sont engagés à interdire le commerce de la viande de chien aux yeux de la loi. Il n'y a pas de raison pour que le Vietnam ne suive pas cet exemple et ne s'inspire pas des avancées internationales ", a déclaré M. Vu Thanh Liem, directeur adjoint du département de la coopération internationale du ministère vietnamien de l’Agriculture et du Développement rural et chef du secrétariat de l'OHP.

Contexte

Le partenariat One Health du Vietnam pour la lutte contre les zoonoses a été lancé dans sa première phase de 2016 à 2020 et dans sa deuxième phase de 2021 à 2025. Ce partenariat reflète le soutien et l'engagement du Vietnam à l'égard de l'approche One Health. Le partenariat rassemble des acteurs gouvernementaux et non gouvernementaux, nationaux et internationaux sous la direction du gouvernement vietnamien, avec sept groupes de travail techniques travaillant sur des aspects spécifiques.

Le réseau QUATRE PATTES lutte au Vietnam depuis 2019, contre les risques liés au commerce de la viande de chien et de chat. Chaque année, on estime que dix millions de chiens et de chats sont capturés, transportés et abattus pour leur viande au Cambodge, au Vietnam et en Indonésie. La majorité sont des animaux de compagnie volés ou des animaux provenant de communautés ou errants capturés dans les rues pour alimenter le commerce. L'ampleur de ce commerce et les souffrances qu'il engendre en font l'un des problèmes les plus graves en termes de bien-être des animaux de compagnie en Asie, voire dans le monde. S'ajoute à cela, de graves implications sanitaires, avec des liens entre le commerce de la viande de chien et de chat et la rage, ainsi que des conditions propices à l'émergence de maladies. 

Une enquête menée par le réseau QUATRE PATTES, début 2021 à travers le Vietnam, a révélé que la majorité des Vietnamiens souhaitent que leur gouvernement prenne des mesures, 91 % d'entre eux estimant que le commerce de la viande de chien et de chat devrait être interdit ou découragé. 88% des personnes interrogées ont répondu qu'elles seraient favorables à l’interdiction du commerce de la viande de chien et de chat. Il a également été demandé aux personnes interrogées si la cette pratique faisait partie de la culture vietnamienne et de manière unanime, 95 % d’entre eux ont indiqué que cela ne faisait pas partie de leur culture.

Le réseau QUATRE PATTES soutient également les organisations locales de protection des animaux et les communautés par le biais de programmes de soins respectueux et durables pour les animaux errants. Le réseau QUATRE PATTES est également membre de plusieurs alliances de protection des animaux : Dog Meat Free Indonesia (DMFI), Asia Canine Protection Alliance (ACPA) et Cats Matter Too, qui font pression contre le commerce de la viande de chien et de chat en Asie du Sud-Est, ainsi que l’alliance Asia for Animals, qui œuvre à l'amélioration du bien-être de tous les animaux en Asie. 

One health approach

La lutte contre les zoonoses avec One Health

En savoir plus

QUATRE PATTES sur les réseaux sociaux :

Restez à jour sur ce sujet et sur toutes les activités de QUATRE PATTES sur nos canaux de médias sociaux :

Recherche