Trafic de chiots

Vers la fin du trafic illégal de chiots ?

5 actions fortes contre ce commerce immoral en 2023

11.1.2024

En 2023, les associations de protection animale et les autorités se sont mobilisées pour lutter contre le commerce illégal de chiot, qui fait des ravages en Europe. Les recherches et enquêtes menées par le réseau QUATRE PATTES ont révélé l’augmentation inquiétante du nombre d’éleveurs clandestins proposant des chiots nés et élevés dans des conditions déplorables. Cependant, nous avons l'espoir d'un avenir meilleur pour les animaux de compagnie en Europe. Voici certaines des étapes clés qui nous rapprochent de cet objectif :

  • La Commission européenne a proposé de nouvelles lois afin d’améliorer le bien-être des animaux de compagnie. Cette nouvelle proposition prévoit non seulement l'enregistrement obligatoire des chiens et des chats d’élevage dans une base de données d’identification, mais aussi l'amélioration des conditions d'élevage et de vente.
  • Un projet de loi visant à lutter contre le trafic de chiots a été proposé au Royaume-Uni. Il vise à imposer un âge minimum aux chiots importés dans le pays (6 mois), à restreindre l'importation de chiennes gestantes ou de chiens ayant subi des mutilations esthétiques (oreilles taillées ou queue écourtée), ainsi qu'à restreindre l'importation de chats et de furets.
  • Le rapport sur l'action de l'UE contre le commerce illégal d'animaux de compagnie révèle que les mouvements illégaux transfrontaliers de chats et de chiens, peuvent avoir des conséquences désastreuses, notamment sur la santé publique et la création de marchés parallèles.
  • En 2023, une enquête a été menée contre un trafiquant de chiots bien connu des autorités locales, en Slovaquie. Cet individu vendait illégalement des animaux de compagnie, et a été accusé de fraudes fiscales et d’assurance, ainsi que d’actes de maltraitance et risques de propagation de zoonoses. S'il est reconnu coupable, l'auteur risque une peine de prison allant de 7 à 12 ans. Cet éleveur véreux vendait des chiots à l'étranger, notamment en Belgique, en Autriche, en Suisse et en Allemagne. Il était membre d’un des réseaux majeurs surveillés depuis des années par le réseau QUATRE PATTES.
  • 400 animaux issus du trafic illégal, principalement des chats et des chiens, ont été confisqués en Espagne. Ce réseau criminel a été démantelé par les autorités espagnoles lors d'une mission d’intervention, en septembre. Ce réseau criminel de grande ampleur vendait des chiots élevés dans des conditions déplorables, dont beaucoup étaient transportés illégalement à travers l'Europe.

Le chemin est encore long, mais nous avons l’espoir d’un avenir meilleur pour les animaux de compagnie en 2024. Le réseau QUATRE PATTES continuera son combat pour mettre un terme au commerce illégal de chiots et améliorer le bien-être des animaux dans la loi.

Confiscated group of puppies in Germany

Mignon. Maintenant. Malade. 

Une campagne du réseau QUATRE PATTES pour en finir avec le trafic de chiots. 

En savoir plus

Recherche