Nouveau rapport de QUATRE PATTES pour la Journée de la Terre : la viande est en train de « dévorer la planète »

pour la Journée de la Terre : la viande est en train de « dévorer la planète »

L’Europe dépasse son seuil de consommation de viande dès le mois d’avril 

20.4.2023

Paris, 20.04.2023 - À l'approche de la Journée internationale de la Terre, le 22 avril, le réseau QUATRE PATTES publie un nouveau rapport pour dénoncer les plus gros producteurs de viande et leur impact sur la planète : les États-Unis, l'Australie et l'Europe. Les conclusions du rapport suggèrent que c'est principalement le Nord de l’hémisphère qui "dévore la planète", la production de viande et de produits laitiers étant l'un des facteurs les plus importants de la crise climatique. 

Pour respecter les limites planétaires*, l'Europe devrait réduire sa consommation moyenne de viande de non moins de 70 % ou, en d'autres termes : supprimer complètement la viande de son menu d'avril à la fin de l'année. 

Le rapport du réseau QUATRE PATTES sur ce " seuil de consommation de viande " exhorte les gouvernements et les industries à en réduire la production et la consommation par tous les moyens et à passer à des systèmes de production alimentaire qui favorisent le bien-être des animaux et la protection de l'environnement. 

La production de viande d'élevage industriel est à l'origine d'énormes problèmes environnementaux et sanitaires, ainsi que de la souffrance de milliards d'animaux chaque année. Une équipe d'experts du réseau QUATRE PATTES a donc utilisé le " régime de santé planétaire " fourni par la célèbre commission EAT-Lancet et a calculé le "seuil de consommation de viande" - le jour où la consommation annuelle moyenne de viande dans un pays, une région ou dans le monde entier, dépasse la quantité recommandée par la commission.

La meilleure du pire 

À l’échelle du monde entier, le seuil consommation de viande tombe le 26 juin, mais une comparaison directe entre les continents et les pays révèle des différences significatives, en particulier aux États-Unis et en Australie, où la journée préconisant la suppression de la viande au menu est déjà tombée respectivement le 9 et le 22 mars. En Europe, elle tombe le 11 avril, ce qui est à peine plus tard. Pour se conformer aux recommandations du Régime de Santé Planétaire, il faudrait réduire la consommation de viande de 80 % en Australie et aux États-Unis, et de 70 % en Europe. Les pays où la consommation de viande est la plus faible se trouvent en Afrique du Nord et en Asie du Sud-Est.

« Bien que nous puissions observer une légère tendance à la baisse de la consommation de viande dans certains pays du Nord, le tableau d'ensemble reste sombre. On s'attend à ce que la consommation de viande augmente encore au niveau mondial, bien que les recommandations préconisent une réduction de 50 %. Pour enrayer la crise climatique en cours et l’énorme perte de biodiversité, cette tendance doit être inversée dès que possible. C'est pourquoi nous appelons les responsables politiques et l'industrie alimentaire à agir, à fixer des objectifs clairs et à mettre en œuvre des politiques efficaces de réduction de viande. »

Herman van Bekkem, Responsable du Programme climatique du réseau QUATRE PATTES

Historique 

Le « seuil de consommation de viande » est calculé en comparant la consommation moyenne de viande par personne avec le Régime de Santé Planétaire, recommandé par la commission EAT-Lancet. Ce groupe de scientifiques du monde entier donne des indications sur ce que serait un modèle de consommation qui fournirait une alimentation saine à une population mondiale croissante, dans les limites des ressources de la planète.   

*Les « limites planétaires » présentent un ensemble de neuf facteurs qui garantissent un "espace de fonctionnement sûr" aux générations futures. Les activités humaines ne doivent pas dépasser ces limites en ressources. Pour calculer le Régime de Santé Planétaire, six indicateurs relatifs à l'alimentation sont utilisés : la perte de biodiversité, l'utilisation de l'eau douce, le nombre d'extinctions, le changement des systèmes terrestres et les cycles de l'azote et du phosphore.

Mettre fin à l'élevage industriel

L'industrie alimentaire doit changer


Dites aux industries d'agir en faveur de la planète et des animaux

Signer maintenant

QUATRE PATTES sur les réseaux sociaux

Restez à jour sur ce sujet et sur toutes les activités du réseau QUATRE PATTES sur nos canaux de médias sociaux :

Recherche